Printemps

Le délicieux printemps …

Enfin Avril!!! La belle saison arrive à grands pas: le printemps et toute sa splendeur. Les premiers rayons de soleil et chants d’oiseaux, les couleurs des fleurs de printemps et les nouvelles saveurs caressent nos sens après quelques mois d’hibernation. Enfin, nous pouvons gâter nos palais avec des sensations culinaires variées après les longs mois d’hiver au courant desquels – dans notre région – nous vivons principalement de pommes, de céleris, de carottes et de divers choux stockés.

En principe …

… car nombreux sont ceux qui sont habitués aux fraises et à toutes sortes de fruits exotiques devenus disponibles en hiver, alors qu’ils ne pousseraient jamais dans notre région, même en été. Cela me fait toujours frémir, quand je vois les gens consommer un yaourt aux fraises en hiver sans se poser des questions. Pire encore: en affirmant de manger sainement! Tout d’abord, il n’y a pas de fraises en hiver! Si elles ne sont pas surgelées ou séchées en masse, elles viennent de loin, sont cueillies avant d’être mûres. Elles n’ont aucun goût. La conséquence: les yaourts et autres produits “fruités” sont le plus souvent des bombes chimiques avec des arômes artificiels, agents colorants et sucres ajoutés. Des vitamines? Absolument pas, comme le processus de de maturation est interrompu pour permettre aux “fruits” de survivre leur long voyage. C’est qui, qui en profite? Ce n’est certainement pas votre santé, ni votre poids.

N’est-ce pas là que la richesse se transforme – en réalité – en pauvreté? Se priver du plaisir d’attendre et de retrouver quelque chose de frais et de mûr quand la saison arrive? Et si on se posait la question – à chaque achat – à quel prix ces aliments trouvent le chemin dans notre panier: cueillis trop tôt pour mûrir dans des boîtes tout au long d’un trajet énorme. Rien que ce trajet et le CO2 polluant l’air fait que même des Kiwis ou Oranges BIO ne sont plus vraiment du BIO, n’est-ce pas?

L’alternative est nettement plus savoureuse!

Mangez les légumes et fruits quand ils peuvent être cueillis mûrs dans votre région. Régalez-vous: retrouvez le goût des fraises après un long hiver avec, comme seul fruit disponible, des pommes de stockage.

Oui, régalez-vous!

Savourez la joie anticipée et puis – enfin – la diversité saisonale et les plaisirs que vous offre la nature autour de vous. Sortez du train-train d’un quotidien aux produits standardisés venant en boîte, canette, filet, carton et plastique avec leurs additifs chimiques utilisés pour cacher la misère.

En mars et avril, nous redécouvrons: la mâche, le pissenlit (miam!), les épinards, l’oseille, le persil, les poireaux, certains champignons, les choux verts et des jeunes pousses, rhubarbe et asperges. Les agriculteurs disposant de serres peuvent déjà nous gâter avec des salades, des concombres, choux-raves, de blette et de radis.

Pour tous ceux qui aiment jardiner eux mêmes, soit dans un petit jardin et même sur le balcon: le mars et l’avril se prêtent bien pour semer – à l’intérieur –  des tomates, poivrons et les ciboulettes par exemple. Les plantes – une fois assez résistantes – trouveront ensuite leur chemin dehors quand il ne fait plus froid (gel la nuit).

Est-ce que vous connaissez, ici au Luxembourg, le principe du panier vert?

Faire ses courses au marché local peut être une découverte précieuse, mais aussi fallacieuse: nombreux sont les stands de légumes où on trouve des fraises et autres baies, ainsi que de nombreux produits importés. Leur qualité n’est pas meilleure que celle offerte au supermarché. Pour tous ceux désireux de redécouvrir l’offre de la nature sans devoir se déplacer sur un marché local, faute de temps ou d’expérience, voici une belle alternative: c’est grâce à la coopérative “Co-labor” que j’ai redécouvert de nombreux légumes “oubliés”. Cueillis dans des jardins bio de la région, ces fruits/légumes même oeufs bio, trouvent le chemin vers vous. Chaque semaine, vous êtes surpris par les “cueillettes” de la semaine. Vous ne savez pas d’avance ce qui trouve le chemin dans votre frigo. Vous savez juste que c’est local, bio et saisonnier. Et puis … débrouillez-vous! Plus qu’une fois j’ai dû appeler ma grand-mère pour lui demander d’identifier certains légumes tombés dans l’oubli. Et inventé des recettes splendides.

Au marché local: choisissez les stands LOCAUX et BIO. Les agriculteurs et vendeurs de légumes doivent être capables de vous répondre à toute question concernant l’origine des fruits et légumes vendus, de la saison … ma meilleure expérience est celle que je fais avec Mme Sylvie Clees de Steinsel, qui a un ferme bio comme on se l’imagine et un beau stand bio sur les marchés locaux. Il n’y a aucun fruit/légume qu’elle ne connait pas, ses oeufs sont bio, sa passion pour le bio est tangible. Trouvez ce genre de vendeurs et vous êtes toujours bien servis.

Et comme je les ai citées si souvent et qu’elles semblent être le fruit le plus attendu de tous: les fraises, au Luxembourg, ce n’est pas en Avril … au plus tôt fin mai voire juin.

Et pour tous ceux qui aiment les yaourts? Et bien, la recette la plus saine: prenez un yaourt entier nature (non dégraissé!) et mettez-y des fruits saisonniers frais, découpés par vos propres soins. Peut-être, vous développerez le réflexe de les surgeler ou sécher quand ils sont frais, pour en profiter l’hiver? Il y a des appareils spéciaux pour sécher des fruits et légumes. A défaut de fruits, en hiver, soit vous mangez votre yaourt à l’état pur soit vous rajoutez de la vanille, des noix de coco râpées, des macadamias et pourquoi pas, une cuillère de café-expresso? Sans oublier que ces derniers éléments sont importés, donc à vous de décider si votre conscience permet si ces produits lointains sont autorisés sur vos assiettes ou non. Au moins, il ne s’agit pas de fruits/légumes qui perdent leurs atouts dû à la cueillette prématurée.

 

A très bientôt!

 

Nathalie